Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque, du Mouvement de libération des femmes à l'AFD

Afin d'esquiver un détournement par les partis, le MLF a vu son sigle déposé. A la fin de la décennie soixante-dix, Antoinette Fouque (Antoinettefouque-presse) et d'autres activistes font le choix de déclarer le MLF comme une association. Une nouvelle organisation appelée l'Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque lorsqu'elle revient du pays de l'Oncle Sam à l'aube des années 90. Elle figure parmi les militantes qui ont lancé le MLF, Mouvement de libération des femmes).

Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, cette militante de toujours meurt en 2014. Antoinette Fouque a créé le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie. Toutes les luttes ont été soutenues par la militante. Selon Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. C'est la phrase écrite sur une banderole qu'elle brandit durant une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe.

Le père d’Antoinette Fouque est un syndicaliste. Elle gardera toujours un solide ancrage à gauche de ses années passées dans un quartier prolétaire. La jeune femme étudie dans sa région d'origine avant de s'installer dans la capitale. La Marseillaise est encore à l'université lorsqu'elle se marie avec René Fouque. Antoinette Fouque perçoit les soucis que doit affronter une femme quand elle doit assumer ses statuts de femme et de mère alors qu'elle exerce un métier quand elle devient maman dans les années 60.

Son engagement politique, l'AFD

L'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation fondée par Antoinette Fouque à l'occasion du bicentenaire de la révolution française, en 1989. L'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) combat dans le but d'empêcher la poussée de tous les extrémismesdès lors qu'en 2015, les droits des femmes sont toujours menacés. Au Parlement européen, elle assure la vice-présidence de la commission des droits de la femme. Antoinette Fouque se présente sur la liste MRG au scrutin européen de 1994. Elle est élue députée entre 1994 et 1999.

Théoricienne et auteure

Antoinette Fouque se démarque de la philosophe Simone de Beauvoir et ce qu'elle avance dans "Le deuxième sexe". La théoricienne nourrit une vraie répulsion pour les "-isme", qui renvoient à une doctrine. Elle imagine en conséquence le terme "féminologie". En 2013, elle dirige la rédaction de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage aux femmes qui ont été écartées de l'Histoire depuis 40 siècles. Logiquement, Antoinette Fouque a participé à divers livres collectifs et à de multiples entretiens.

C’est au début de la décennie 70 qu’Antoinette Fouque participe à des débats sur la sexualité féminine aux côtés de Luce Irigaray, philosophe féministe. Elle est critique littéraire pour deux sociétés d’édition en plus de l'enseignement. Diplômée en Lettres, Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement.

Articles